Cela fait 10 ans que je rêve d’observer des koalas dans leur environnement naturel. C’est LA raison qui m’a poussé à sortir de ma zone de confort et à aller en Australie.

Brisbane: observer des koalas sauvages

Le Queensland n’est pas le meilleur État pour rencontrer des koalas sauvages (il en reste beaucoup plus dans le Victoria), mais il est encore possible d’en observer facilement sur Magnetic Island, et avec beaucoup de chance et de patience dans les forêts d’eucalyptus qui longent la côte Est de l’Australie.

J’ai marché des heures dans les forêts d’eucalyptus du Mount Coot-Tha, du Koala Bushlands, et du parc national de Noosa en prenant soin de privilégier l’aube et le crépuscule pour maximiser mes chances de voir des koalas. Sans succès.

J’ai alors demandé aux Australiens que je croisais quand ils avaient aperçu pour la dernière fois un koala sauvage. La réponse à cette question variait entre 6 à 15 mois selon les personnes, et je me suis alors résigné à prendre l’option zoo en gardant le ferme espoir de rencontrer des koalas sauvages le long de ma route.

Les meilleurs zoos pour voir des koalas

Le meilleur zoo pour observer des koalas à Brisbane est le Lone Pine Koala Sanctuary. Ce parc est la première attraction touristique de Brisbane et vous permettra d’observer plus de 130 koalas ainsi que des kangourous, crocodiles, casoars, rapaces, et autres animaux de l’Australie.

Si vous avez les zoos en horreur, je vous conseille de visiter le Daisy Hill Koala Centre qui se situe à 25km de Brisbane dans le parc régional de Daisy Hill. Fondé par le gouvernement du Queensland, ce centre permet d’observer trois koalas et d’apprendre de nombreuses informations intéressantes sur cette espèce menacée d’extinction (films sur les koalas, cycle de vie du koala, signes et symptômes d’un koala malade ou blessé, actions à effectuer dans son jardin pour renforcer la sécurité des koalas, actions du gouvernement, etc.). L’entrée au centre est libre et le parc environnant offre de nombreux sentiers pédestres qui vous permettront d’observer facilement des wallabys sauvages, et avec un peu de chance des koalas. Pensez à prendre vos jumelles, car les arbres sont très hauts 😉

 

9 critères pour identifier un koala malade

Si vous croisez un koala dans la nature qui présente l’un des signes suivants, il est nécessaire d’en informer immédiatement les autorités au 1300 ANIMAL (dans le Queensland):

  1. les yeux du koala sont rouges et gonflés
  2. de la salive coule de sa bouche
  3. sa fourrure semble mouillée sans raison apparente
  4. sa queue est sale, humide et de couleur brun-jaunâtre
  5. il rencontre des difficultés pour grimper
  6. il tourne en rond au sol
  7. il est assis au sol et ne part pas quand il est approché
  8. il n’utilise pas ses quatre pattes quand il marche ou grimpe
  9. du sang coule ou apparaît sur sa fourrure

En savoir plus sur le statut des koalas

Les menaces qui pèsent sur le koala se sont multipliées depuis les débuts du peuplement du continent australien. Estimée à 10 millions au XVIIIe siècle, la population de ce mammifère a d’abord souffert du braconnage pour le commerce de la fourrure jusque dans les années 1930, avant de subir les dégâts de l’urbanisation et de l’agriculture. [1]

Aujourd’hui, les principales causes de déclin du koala sont:

  • la déforestation pour l’exploitation minière et agricole, et la croissance démographique
  • les collisions avec les voitures (plus de 3’700 koalas collisions entre 1997 et 2008 [2])
  • les attaques de chien (plus de 1’200 koalas attaques entre 1997 et 2008 [2])
  • les maladies (chlamydia, rétrovirus du koala, etc.)
  • les effets du changement climatique
Source: wwf.org.au, 18 mai 2017

Rapports et études

Soutenir la campagne du WWF Australie

WWF Australie met tout en oeuvre pour restaurer et protéger durablement l’habitat des koalas:

***

Sources et références:

[1] liberation.fr, 21 mai 2017
[2] Daisy Hill Koala Centre

Laisser un commentaire

Fermer le menu
RECEVEZ MES PROCHAINS ARTICLES PAR EMAIL
x